Il est parti Cheu-tok Cheu-tok ?

Il est parti Cheu-tok Cheu-tok ?

RichoultBonjour à tous, c’est un Richoult un peu déçu qui vous écrit ces quelques lignes.

Récemment est sorti un mono mp3 Chtok Chtok le chameau, qui s’appuie sur le livre d’Edouard Manceau pour vous raconter en premier lieu le lien familial d’un père avec ses défauts et d’une petite fille qui aime son père tel qu’il est et non pas l’histoire d’un chameau difforme. Ce mp3 est donc une histoire qui me touche particulièrement car je n’ai malheureusement pas une famille en or et je m’identifiais facilement à la petite fille. J’ai eu le plaisir de l’écrire, et ce pour la première fois, avec Melectrik et de le faire enregistrer par Hesdea et Erika qui ont joué aussi bien que je l’imaginais. Je ne vous ai pas diffusé le bêtisier, non pas par soucis d’enregistrements écolo, mais parce qu’il était trop court. En tout cas, ils se sont bien marrés en enregistrant ce mp3.

Bref, suite à cette sortie, avec l’amusement des mes amis, on a effleuré l’idée d’écrire à Edouard Manceau pour lui faire part de ce mp3 et lui proposer de le découvrir. Apres quelques semaines d’hésitations et de timidité de ma part, je prends mon courage à deux mains et décide de prendre contact.

Voici mon mail :

M. Manceau,

Suite aux encouragements des mes proches, c’est avec une certaine timidité que je me permets de vous contacter et vous montrer une de mes dernières créations humoristiques s’appuyant sur votre livre. Avant tout, sachez que je n’y gagne aucun profit et que je me suis amusé à le réaliser et mes amis se sont amusés à l’écouter.

J’ai repris votre histoire de Chtok Chtok Le Chameau pour écrire une pastille audio humoristique racontant l’histoire d’un père ivre et d’une petite fille. En aucun cas je ne souhaite que vous ne le preniez mal et j’espère que vous aurez le même humour que nous.

Je trouve cela normal de vous envoyer ce mail et ce pour au moins vous en avertir.

Je vous laisse découvrir : http://teamjavras.fr/Javras/podcast/chtok-chtok-le-chameau/

Cordialement.

Suite à ce mail, j’ai reçu une heure plus tard la réponse ci-dessous de M. Manceau :

Bonjour Richard Doineau,

Merci de votre mail que vous avez bien fait de m’adresser puisque cela vous semblait important. Je ne le prends pas mal du tout, chacun peut donner libre court à son interprétation des livres.

Mais je dois bien vous avouer cher monsieur que nous n’avons pas, mais alors pas du tout du tout le même sens de l’humour. Pour tout vous dire, je trouve même ça extrêmement pathétique…

Ne m’en veuillez s’il vous plait pas de mon honnêteté.

Bien cordialement,

Edouard Manceau

Bon, à ce moment je m’en suis un peu voulu d’avoir été franc, d’avoir évoqué le fait que ce mono existe parce que je me suis mis à la place de M. Manceau, hors de tout concept de saga mp3 et de mon humour habituel, et je me suis trouvé un peu honteux… Mais voilà, je me suis dit que cela ne le dérangeait pas plus que cela, sinon son mail aurait été plus catégorique.

Dimanche soir, minuit, je reçois un second mail de M. Manceau, que je découvre ce matin même :

Bonsoir Monsieur Doineau,

Je pensais que suite à mon mail vous auriez pris soin de retirer cet enregistrement par respect.

Je constate que non.

Vous êtes libre de faire ce que vous voulez mais pas de vous servir sans autorisation de mon oeuvre et de la faire circuler ainsi. J’ attends donc de vous que vous retiriez cette histoire cet enregistrement de tout circuit internet.

Sinon je transmettrai à mon éditeur qui sera sans doute beaucoup moins poli et patient que moi et dès lors qu’il aura transmis ce lien à son avocat vous risquez de vous en mordre les doigts.

A bon entendue salut,

Edouard Manceau

Un petit peu sur le cul, je lui réponds :

Bonsoir/Bonjour Monsieur Manceau.

Suite à votre premier mail, mis en copie ci-dessous, il n’a jamais été question de le retirer.

Merci de votre mail que vous avez bien fait de m’adresser puisque cela vous semblait important.
Je ne le prends pas mal du tout, chacun peut donner libre court à son interprétation des livres.
Mais je dois bien vous avouer cher monsieur que nous n’avons pas, mais alors pas du tout du tout le même sens de l’humour.
Pour tout vous dire, je trouve même ça extrêmement pathétique…
Ne m’en veuillez s’il vous plait pas de mon honnêteté.

Je vais suivre vos directives, bien que dans le cadre de la parodie, et encore plus du fait que je m’appuie sur votre livre, je ne l’adapte pas, je suis encore dans mon droit. Mais soit, je le retire dans la journée et il ne sera plus du tout disponible dès demain par respect de votre personne.

Cependant, ayant des visiteurs/auditeurs réguliers, je vais devoir expliquer pourquoi je retire, et ce pour la première fois, un de mes mp3.
Je trouve cela dommage, alors que je vous ai envoyé ce mail avec de bonnes intentions et un peu de naïveté.

Une bonne journée.
Et comme vous dites, Salut.

Richard DOINEAU.

Voilà pourquoi je me dois de retirer Chtok Chtok le Chameau, qui compte une petite centaine de téléchargements. Si vous lisez ces lignes, il est déjà trop tard, ce mp3 est retiré des internets. C’est dommage, mais c’est comme ça. Je respecte le choix de M. Manceau.

Peut-être qu’un jour, on entendra parler de ce mono mp3 dans la chronique “Le vieux baladeur” du Weekly MP3 ?


Un peu plus tard dans la journée, alors que je pensais que le problème était réglé, vers 16h00 je reçois à nouveau un mail de M. Manceau.

Re-bonjour…

Merci de retirer cette pastille.

Si vous voulez expliquer à vos pourquoi il est important de la retirer à vos visiteurs/auditeurs réguliers, voici ce que je peux vous dire.

Je suis très connu dans le milieu des maternelles, mes livres circulent beaucoup et beaucoup de parents mais surtout d’enfants font des recherches sur google avec le titre de mes livres. Ils vont tomber, j’ai essayé en tapant “Chtok chtok le chameau » sur votre pastille très rapidement.

Hors votre pastille s’adresse à des adultes. Et il est hors de question que des enfants de 5 ans tombent la-dessus. Voilà ! C’est limpide non ?

Encore une fois je n’ai rien contre vous et vous pouvez la faire écouter à qui vous voulez mais pas en libre circulation sur internet. Mettez un code, ce que vous voulez, mais pas en libre circulation.

Bien cordialement,

Edouard Manceau

Ma réponse :

Rebonjour,

Oui, je comprends mieux votre point de vue.

Je vais le laisser sur mon site, cependant il ne sera pas disponible pour n’importe qui, je vais le protéger, changer le titre, et le rendre disponible seulement aux auditeurs inscrits sur mon site.

Si cela vous convient, je pense que cela peut régler ce soucis.

En attendant votre retour.

Richard DOINEAU

Son dernier mail :

Moi ça me va très bien.

Tant que ça n’est pas en libre circulation sur internet et accessible à tout le monde ça me va.
Vous pouvez faire comme vous dites.

Et comme ça vous ne risquez pas non plus que mon éditeur tombe dessus.

Bien à vous,

Edouard Manceau


Donc faisons le point sur ce mono mp3 que nous allons renommer “Un conte familial“.

  • Un nouveau fichier est mis en place, avec une nouvelle couverture ne faisant pas référence à Chtok Chtok.
  • Ce fichier n’est disponible que pour les personnes inscrites sur ce site. Si vous n’êtes pas encore inscrit, suivez ce lien.
  • Le mp3 en question ne reflète en rien le travail et l’histoire originale de M. Manceau.

Je remercie du fond du cœur M. Manceau pour sa tolérance et sa compréhension.

Sur ce, portez-vous bien.

5 réactions au sujet de « Il est parti Cheu-tok Cheu-tok ? »

  1. Ok. Charmant, le gars.

    Il avait des raisons plutôt valables pour pas vouloir que ça soit accessible à tout le monde via google. C’est vrai que des enfants auraient pu tomber dessus, et, bon, ça l’aurait pas trop fait, même si on pourrait arguer que c’est de la responsabilité des parents de faire attention aux sites que leur enfant de cinq ans visite. Ces parents auraient eux aussi pu tomber sur ce mono, et peut-être que ce n’est pas forcément le genre de publicité qu’un éditeur souhaiterait.

    Ceci dit, bonjour le commentaire constructif. O___O S’il ne voulait pas disserter sur le mono, hey, why not, ça prend du temps d’écrire des commentaires, mais dans ce cas, “nous n’avons pas, mais alors pas du tout du tout le même sens de l’humour” aurait suffit. Non, fallait absolument ajouter le “Pour tout vous dire, je trouve même ça extrêmement pathétique…”. Après va savoir, je suis peut-être trop plongé dans l’univers des sagas mp3 et j’en oublie que c’est le genre d’effet que nos créations peuvent parfois avoir sur les gens. Mais c’pas comme si la courtoisie du Commentaire Constructif™ était une convention n’existant qu’en saga mp3. :/ Le mec il est auteur quand même, quelle tronche il tirerait si un éditeur lui renvoyait un manuscrit en lui disant “lol g pa émé ct pathétique bisous” ? Ok pour pas demander un pavé commentant la qualité de l’écriture, mais c’était pas très gentil. On peut être honnête ET bienveillant, c’est pas incompatible. Après chais pas, je suis pas dans le monde de l’édition, peut-être que c’est considéré comme une réponse “normale” ? Ou alors l’objectif était carrément de te shamer pour que tu le retires d’internet… Parce qu’évoquer le risque totalement raisonnable que des maternelles risqueraient de tomber dessus était beaucoup plus compliqué que de faire du sous-texte désagréable ? “Hey, je pèse beaucoup dans le game de la maternelle et ça me dérange que des enfants puissent écouter ça, et je ne suis pas non plus d’accord pour que mon livre soit associé à votre enregistrement pour des raisons éditoriales, vous pourriez faire en sorte qu’on ne tombe pas dessus directement en tapant Chtok Chtok le Chameau dans google svp?” -> ça ça suffit. Pas la peine de menacer d’impliquer l’éditeur et ses avocats, la discussion sans intimidation est possible. D’autant plus que, bon, je veux pas faire mon Jean-Michel Juriste, mais le droit à la parodie est probablement un truc qui existe.

    ‘Fin bon. Désolé de t’avoir encouragé à le contacter du coup, parce que même si ses inquiétudes sont justifiées, je pensais qu’il serait un peu plus bienveillant :/ T’as trouvé un bon compromis – même si je pense que simplement renommer le mono aurait probablement suffit, c’était peut-être pas la peine de ne le laisser dispo qu’aux inscrit.e.s sur le site, mais bon, c’est probablement du détail. (Ce qui l’est moins par contre, c’est l’orthographe du titre : on dit “Un conte familial”, sans e à la fin 😀 )

    Voilà, bon courage pour tout, bien joué pour avoir géré ça comme ça, et bonne continuation o/

  2. Oh nooooooooooon !!! Je l’adorais ce mono ! T-T
    Mais quand-même, je l’ai trouvé un peu dur =/ J’veux pas dire, mais j’ai déjà parlé avec des auteurs et un éditeur, et aucun n’a dit qu’ils donnaient un avis direct, mais plutôt des conseils… Donc voilà, le fait qu’il trouve ça pathétique, non. Juste non. Après, ça dépend des gens.
    Puis, l’argument des gosses de 5 ans qui vont taper le titre du livre sur Google. Lol. Mdr. XPTDR JPP LA SERIEUX xD MAIS DEPUIS QUAND DES GOSSES DE 5 ANS VONT SUR GOOGLE ?! Ils savent à peine lire, c’est l’enseignant qui raconte l’histoire ! Ils n’ont aucune chance d’aller sur Google pour mettre le titre de leur livre, ils ont 5 ans, et c’est rare d’avoir des enfants de 5 ans qui savent lire ET écrire à cet âge-là !! Donc non, cet argument n’est pas valable, chuis désolée. Il me fait rire je devrais dire xD Parce que c’est un argument ” passe-partout “, et que si chaque auteur de livre devait sortir ça, je pense qu’il y aurait BEAUCOUP moins de choses sur Internet x)
    Ensuite, le truc qu’il appelle ” Pastille “. Alors, ayant la flemme d’aller chercher un dico, la première chose qui me vient à l’esprit quand je lis ça, c’est ” Pastille Vichy “, et s’il traite ton travail de ” Pastille “, c’est qu’il doit pas aimer les Pastilles Vichy. [ attends, je viens de regarder les différentes définitions ] Et, euh… Pardon mais si son but était de traiter ton mono de ” ramassis de substances ” ou quelque chose comme ça, ben non. Juste non. Il aurait pu dire clairement ” C’est une merde ” comme il a dit ” C’est pathétique ” au lieu d’employer une métaphore.

    ‘Fin bon. Tu fais comme tu veux après, c’est toi qui fait tes choix. Mais voilà, je suis un peu déçue qu’un auteur puisse se montrer aussi désobligeant, alors que ceux avec qui j’ai parlé étaient super sympathiques.

  3. En même temps c’est vrai qu’il tombe en deuxième page google. Heureusement que je l’ai téléchargé tout de suite.

    Sinon, pour moi, le nom restera Cheuto-Cheutok.
    Quand je l’ai écouté, je ne savais pas si je devais rire où réfléchir sur le sens profond du mono, et comme je suis nul pour trouver l’implicite, j’ai opté pour la première solution.

Laisser un commentaire